Głodni Wiedzy

Informacje o Polsce. Wybierz tematy, o których chcesz dowiedzieć się więcej

La Chine promet des « mesures » twarz aux nouvelles sankcje americaines

Zmierz się à la «repression injustifiée» des Etats-Unis contre de nouvelles entreprises chinoises, la plupart accusées de participer à la « répression »
de l’ethnie musulmane des Ouïghours, la
Chiny a promis, ce dimanche, de prendre les «mesures nécessaires».

Dans un contexte de fortes stresss bilatérales autour du commerce, de Taïwan, de Hong Kong ou encore des nouvelles technology, l’administration Biden avait annoncé vendridi ajouter 23 sociétés chinoises complémentaires à sa liste noire sur le commerce.

« Une naruszenie grave des regles économiques et commerciales »

Quatorze sont pour des « abuses » supposées des droits de l’homme dans la région du Xinjiang (nord-ouest), oskarżenie Waszyngtonu Pékin d’y « mener une campagne de répression » contre « les Ouïghours, les Kazakhs et les membres d autres groupes minoritaires muzułmanie”. Parmi les autres sociétés visées, moitié a été épinglée pour ses liens presumés przed modernizacją militaire de la Chine. „Au mépris des faits, les Etats-Unis utilisent une fois de plus l’excuse des droits de l’homme” pour lancer une „repression injustifiée” contre les entreprises chinoises, a réagi un porte-parole du ministère.

« Nous predrons les mesures nécessaires pour défendre fermement les droits et intérêts légitimes chinois », at-il souligné dans un communiqué, denonçant « une naruszenie poważna zasada ekonomii i handlu międzynarodowego ». La liste americaine est utilisée pour restreindre l’exportation, la réexportation et le transfert d’articles à des entités soupçonnées d’être impliquées dans des activités contraires à la sécurité desu nationale tér.

Waszyngton potępienie „ludobójstwa”

Le Xinjiang to długoletnia frappe wśród attentatów sanglantów visant des cywilnych, atrybutów separatystów lub islamistów etnicznych muzułmanów ouïghoure. En response, les autorités ont imposé une nadzoru policière draconienne. Des études occidentales, notamment americaines, basees sur des interprétations de documents officiels chinois, sur des témoignages de ofiares présumées i sur des ekstrapolacje statistiques accusent les autorités chinoises de répressionhours contre les ïg

READ  W stronę trzeciej fali, która jest bardziej zabójcza niż poprzednie

Ces rapports reprochent à la Chine d’avoir arbitrairement interné dans des „camps” au moins un million de personnes, majoritairement musulmanes, d’avoir recours à des „sterilisations forcees” i à du „travail force”. Pékin dément fermement ces oskarżenia. Washington denonce un „ludobójstwo” et a pris plusieurs sankcje visant les intérêts chinois. Le 24 juin, les Etats-Unis avaient ainsi interdit l’importation de materiaux pour panneaux solaires fabriques par une société chinoise. Dostępne jest déjà bloqué l’importation de produits capillaires, de coton, de pièces informatiques lub de fabric fabriqués par des entreprises du Xinjiang.